#remarquables : Marie Claude Esculier et le monde de Shabi

Ce jour-là, tout le monde était très perplexe. Les animaux et les plantes de toutes contrées s’inquiétaient. Rien ni personne ne se sentait tranquille, même dans la Forêt Sereine. Pour tenter de calmer les esprits, la Forêt avait choisi, dès l’aurore, des couleurs très douces, variations de bleus et mauves, des couleurs tendres qui apaisent   …